Conseils de sécurité pour le e-commerce : comment protéger votre site et préserver la compétitivité de votre entreprise ?

ecommerce security tips

Que vous soyez propriétaire d’un site de e-commerce ou que vous exerciez dans l’univers du commerce digital, vous avez certainement conscience des menaces de sécurité potentielles. Pour protéger votre entreprise et vos clients, vous devez absolument prendre une longueur d’avance. Cet article dresse une liste complète de conseils en matière de sécurité pour vous prémunir contre les risques inhérents au e-commerce.

Qu’entend-on par « sécurité pour le e-commerce » ?

La sécurité pour le e-commerce désigne l’ensemble des mesures prises pour protéger les transactions en ligne et ce, dans l’intérêt de l’entreprise et des consommateurs. Suivre les présentes règles vous permettra de gagner la confiance de la clientèle et de développer une bonne réputation.

Dans l’univers du e-commerce, il est important de protéger l’adresse, les moyens de paiement et les autres informations personnelles des acheteurs. En respectant leur vie privée, vous renforcerez la confiance accordée à votre entreprise et éviterez des pertes financières pouvant se chiffrer en millions en cas de piratage de données.

Aujourd’hui, les boutiques en ligne ne manquent pas : les consommateurs ont donc toute latitude de se tourner vers la concurrence. Sans la mise en place d’outils adaptés en matière de protection des données, vous risquez donc de perdre vos clients.

10 conseils de sécurité pour protéger votre activité de e-commerce

S’il existe d’innombrables façons d’améliorer la sécurité du e-commerce, certaines approches demandent beaucoup de temps et d’argent au regard des besoins d’une entreprise B2B ou B2C moyenne. Voici nos 10 conseils essentiels pour mieux protéger vos clients et votre activité de e-commerce.

1. Créer des mots de passe sécurisés

Pour commencer, invitez vos clients et vos collaborateurs à créer des mots de passe sécurisés contenant des chiffres, des caractères spéciaux et des lettres minuscules et majuscules.

Il est également important de créer un mot de passe unique pour chaque nom d’utilisateur. D’après un sondage Google, 52 % des internautes utilisent le même mot de passe pour se connecter à différents sites web.

ecommerce security statistic

L’adoption d’un gestionnaire de mots de passe est un excellent moyen d’encourager vos collaborateurs à créer des mots de passe sécurisés pour chaque outil ou plateforme qu’ils utilisent. En effet, tous ces mots de passe sont conservés en lieu sûr, ce qui évite un lourd travail (parfois frustrant) de mémorisation et élimine le risque de réutiliser une combinaison de caractères existante.

2. Implémenter une sécurité multicouche

Faites de la protection des données utilisateur une priorité absolue en adoptant un plan de sécurité multicouche. Sans ce type de mesure, les failles de sécurité sont inévitables.

Vous devez veiller à ce que les informations personnelles d’une transaction soient uniquement accessibles au personnel directement en charge de cette transaction. Les piratages de données peuvent porter gravement atteinte à la réputation de votre entreprise en cas de fuite d’informations. C’est pourquoi il est primordial d’investir dans des mesures de sécurité supplémentaires (en plus d’exiger des mots de passe forts).

Qu’est-ce que la sécurité multicouche ?

L’authentification à plusieurs facteurs est une méthode désormais bien connue de la plupart d’entre nous. Par exemple, un site web peut demander un code envoyé par SMS ou par e-mail au moment de la connexion.

Il peut aussi exiger que l’individu confirme son identité via l’application mobile du site. Ces mesures visent à dresser des remparts supplémentaires pour prévenir tout piratage de données.

Dans le cadre d’une approche multicouche, la mise en place d’un réseau de diffusion de contenu (CDN) s’avère également utile. En effet, elle permet de stocker les données sur un réseau distribué de serveurs afin de les protéger contre les attaques DDoS (Distributed Denial Of Service). Ce type d’attaque consiste à submerger un site web en générant beaucoup de trafic simultané à partir de plusieurs sources, de façon à le rendre inaccessible aux utilisateurs et à accéder aux données.

Pourquoi la sécurité multicouche est-elle importante ?

L’implémentation d’un système de sécurité multicouche offre aux entreprises une protection supplémentaire en interne et en externe, chaque mesure compliquant la tâche des hackers qui tentent de se connecter à l’aide de mots de passe volés. Ce renforcement est donc vivement recommandé pour vos collaborateurs et pour vos clients et contribue à améliorer la réputation de votre marque.

3. Utiliser un pare-feu

Les pare-feu surveillent et bloquent le trafic suspect en entrée et en sortie d’un site. Propres à chaque entreprise, ils exploitent des règles prédéfinies afin de déceler les sources de trafic non fiables.

Outre les attaques DDoS, les pare-feu permettent de prévenir les attaques par injection SQL (Structured Query Language). Il s’agit d’une tactique courante consistant à « injecter » un code malveillant dans la structure d’un site web pour pirater ou détruire une base de données.

4. Recourir à un prestataire de paiement

Divers outils s’offrent à vous pour traiter l’ensemble des informations financières de vos clients et sécuriser les données de leurs cartes bancaires. Aucune donnée financière client ne doit être conservée sur vos serveurs d’entreprise. En guise de protection supplémentaire contre les cyberattaques, les prestataires de paiement cryptent les données de paiement.

5. Configurer un certificat SSL (Secure Socket Layer) pour bénéficier du protocole sécurisé HTTPS

Les certificats SSL chiffrent et protègent les données financières du client pendant qu’elles transitent entre son appareil et le service de traitement des paiements.

Si vous avez déjà vu apparaître la mention « Non sécurisé » dans la barre d’adresse de votre navigateur, cela signifie que le site consulté n’utilise pas de certificat SSL. Dans la barre d’adresse des sites qui utilisent ce certificat, HTTP devient HTTPS, une norme qui renforce la sécurité sur Internet.

L’absence de certificat SSL, en plus de compromettre la sécurité, risque de dissuader les utilisateurs d’accéder à votre site. Certains navigateurs affichent même une fenêtre d’avertissement lorsqu’une page n’est pas sécurisée. Ainsi, d’après une étude de John Cabot, 64 % des internautes quittent immédiatement un site lorsque l’avertissement « Non sécurisé » apparaît.

ecommerce security statistic

Les protocoles SSL et HTTPS sont devenus la norme de sécurité incontournable pour le e-commerce, et il convient désormais d’y avoir recours systématiquement. Cerise sur le gâteau, les sites sécurisés en HTTPS bénéficient d’un meilleur référencement dans le moteur de recherche Google.

6. Mettre à jour vos applications et votre matériel

Nous prenons vite du retard dans les mises à jour logicielles, en particulier lorsque nous recevons fréquemment des notifications sur une multitude d’appareils. Or, leur installation doit être prioritaire sous peine de compromettre votre sécurité en ligne.

Les mises à jour logicielles n’ont pas pour unique but d’ajouter de nouvelles fonctionnalités de pointe. Elles visent souvent à pallier des vulnérabilités et à améliorer la sécurité. Optez pour une plateforme qui tient son code à jour en diffusant régulièrement des correctifs.

Envisagez en outre de prévoir une heure par semaine ou par mois dans le planning de vos collaborateurs pour qu’ils puissent télécharger les mises à jour sans avoir l’impression de « perdre » du temps de travail.

7. Respecter les exigences de la norme PCI-DSS (Payment Card Industry Data Security Standard)

La norme PCI-DSS définit un ensemble d’exigences s’adressant à toutes les entreprises qui recueillent, traitent et stockent des informations de carte bancaire.

La plupart de nos conseils de sécurité pour le e-commerce s’inscrivent dans la démarche de conformité PCI-DSS, à l’instar de la configuration d’un pare-feu, de la création de mots de passe sécurisés, de la protection des données des titulaires de cartes et de l’installation d’un logiciel antivirus. Si vous appliquez tous les conseils de cette liste, votre entreprise a de grandes chances d’être quasiment conforme à la norme PCI.

Consultez l’article Adobe PCI Compliance Checklist For Ecommerce Businesses pour savoir où vous en êtes :


Premières années

Il s’est avéré nécessaire d’établir une liste de conformité PCI aux débuts du e-commerce, car l’architecture et la configuration des sites web n’étaient pas normalisées, sans compter qu’aucune mesure n’était prise pour protéger les données sensibles, comme les numéros de carte bancaire, et assurer le tracking. Face à l’augmentation des transactions non autorisées signalées par les consommateurs, Visa a alors défini ses propres exigences et normes auxquelles tous les détaillants devaient satisfaire pour offrir le paiement en ligne avec Visa.

Si d’autres émetteurs de cartes bancaires planchaient sur des projets similaires à l’époque, c’est Visa qui imposait les exigences les plus rigoureuses. Les différents acteurs ont fini par se réunir, ce qui a abouti à la création du conseil PCI-DSS (Payment Card Industry Data Security Standard) chargé de mettre au point un ensemble officiel d’exigences et de normes applicables à toutes les marques, et destinées non seulement à protéger les émetteurs de cartes, mais aussi les retailers et les clients.

L’importance de définir une liste de conformité PCI
La norme PCI-DSS revêt une importance cruciale, car elle définit un ensemble d’exigences et de normes fondamentales régissant la protection des données des titulaires de cartes bancaires (CHD, CardHolder Data). Ces normes orientent le développement du programme interne de sécurité des informations des entreprises, tout en leur permettant de l’adapter à leurs propres besoins. Elles permettent également d’identifier la source, les canaux d’entrée ainsi que les modalités de circulation et de stockage des CHD. Cartographier le flux des données au sein du réseau d’une entreprise est l’une des premières étapes permettant de comprendre comment les protéger.

Pourquoi la définition d’une liste complète de conformité PCI est-elle bénéfique pour votre entreprise ?
La conformité PCI n’est qu’un maillon de la chaîne de sécurité des informations dans l’entreprise. Ces deux facteurs fonctionnent en symbiose : chacun contribue à renforcer l’autre. Ainsi, le programme de conformité PCI aide à cerner un ensemble élémentaire de normes qui, implémentées de façon adaptée à l’activité, consolident le programme général de sécurité des informations de l’entreprise.

Les risques en cas de non-conformité
Les risques encourus vont des amendes imposées par les émetteurs de cartes à la perte de confiance des clients. Or, la confiance met des années à se construire et peut s’avérer aussi précieuse que n’importe quelle marchandise. Veillez à protéger les données de cartes des consommateurs au risque de trahir cette confiance. Votre entreprise pourrait en subir les effets préjudiciables pendant longtemps.

La marche à suivre pour protéger votre entreprise
La dernière révision de la norme PCI-DSS (v3) comporte six exigences principales, divisées en douze sous-exigences contenant plus de trois cents normes spécifiques à satisfaire. Ces dernières répondent à une optique précise : protéger les données des titulaires de cartes, c’est-à-dire le trésor que tous les acteurs malintentionnés cherchent justement à s’approprier. Toute personne en possession de ces données peut les exploiter dans son propre intérêt, en se jouant du consommateur, du partenaire, de l’entreprise et des émetteurs de cartes.

Quelles conditions devez-vous inclure dans votre liste de conformité PCI ?

La norme PCI-DSS peut être implémentée dans n’importe quel modèle commercial. Au fil des années, le conseil a amélioré la formulation, les définitions et le champ d’application des exigences, ce qui a contribué à une meilleure conformité PCI-DSS en général. Voici les conditions à inclure dans votre liste de conformité PCI :

Comment assurer facilement sa conformité avec Magento ?

Magento propose une application/passerelle de paiement qui satisfait à une version spécifique de la norme PCI-DSS, à savoir la PA-DSS ou Payment Application Data Security Standard. À cette norme correspond un processus de certification autonome mis en place par le conseil, auquel l’application/la passerelle de paiement Magento a été assujettie. Si cette dernière est conforme à la norme PA-DSS, elle ne vous assure pas automatiquement la conformité PCI en raison des nombreux contrôles effectués en dehors de la plateforme Magento.

Pour en savoir plus sur la mise en conformité PCI ou obtenir des recommandations pour trouver un évaluateur qualifié en matière de sécurité, contactez Magento en ligne.

PCI Compliance Checklist For eCommerce Businesses

Comment mesurer votre conformité ?

Les rapports de gestion des correctifs offrent un moyen de mesurer la conformité en vous permettant de savoir où se situe votre plateforme de e-commerce à l’instant T par rapport aux règles de conformité PCI. Il est également recommandé d’évaluer régulièrement vos installations matérielles, vos applications, vos serveurs et vos comptes utilisateur afin de déceler d’éventuelles vulnérabilités.

Une autre stratégie consiste à réaliser des tests d’intrusion, c’est-à-dire des tentatives de piratage de votre propre système, de l’intérieur ou de l’extérieur. C’est un excellent moyen de mettre au jour et de sécuriser les failles.

8. Sauvegarder les données

Toutes les données doivent faire l’objet d’un processus récurrent de sauvegarde qui permettra leur restauration en cas de piratage ou de défaillance du système. Si la plupart des conseils de sécurité visent à prévenir les cyberattaques, vous devez prévoir un moyen de restaurer vos données en cas d’échec des mesures de prévention.

9. Instaurer de bonnes pratiques

Ces conseils de sécurité pour le e-commerce ne sont utiles que dans la mesure où vos collaborateurs et vos clients les appliquent. Veillez à les sensibiliser aux principes de prévention des cyberrisques, et notamment à la création de mots de passe sécurisés et à l’implémentation d’une méthode d’authentification à plusieurs facteurs.

Faites part à vos utilisateurs des mesures prises pour protéger les données client. Cette transparence les aidera à adopter un comportement plus avisé lors de leurs achats en ligne.

10. Bien choisir votre prestataire d’hébergement

Optimisez votre stratégie de sécurité pour le e-commerce en vous appuyant sur un bon prestataire d’hébergement qui :

  1. effectue une veille des menaces ;
  2. fournit des mises à jour permettant d’améliorer constamment la sécurité ;
  3. résout les problèmes techniques dans un délai raisonnable ;
  4. propose de solides fonctionnalités de sécurité intégrées.

Prise en main d’Adobe Commerce

Alors que les entreprises sont de plus en plus nombreuses à migrer en ligne, la cybersécurité revêt une importance accrue. Si un seul piratage de données peut porter préjudice à vos clients sur le plan financier et anéantir la réputation de votre marque, l’attention que vous porterez à la sécurité pour le e-commerce peut contribuer à prévenir un tel désastre.

Reprenez cette liste depuis le début pour vous assurer que toute votre équipe utilise des mots de passe sécurisés pour chaque nom d’utilisateur. Pour lui faciliter la tâche, envisagez la mise en place d’un gestionnaire de mots de passe capable de suggérer des combinaisons et de les enregistrer.

Adobe Commerce est certifié PCI en qualité de fournisseur de solutions de niveau 1 et prend en charge à ce titre votre propre processus de certification PCI. Exercez vos activités en ligne en toute confiance en étant averti automatiquement des risques de sécurité, logiciels malveillants et accès non autorisés.

Suivez une visite guidée ou regardez la présentation du produit pour découvrir comment Adobe Commerce aide les entreprises au quotidien.