Tout savoir sur les niveaux de certification Six Sigma

A woman reads on her laptop about the six sigma belt levels and what they mean.

Si vous êtes gestionnaire de projet ou à la tête d’une entreprise, sans doute avez-vous déjà entendu parler de Six Sigma. Peut-être travaillez-vous d’ailleurs dans une société qui utilise cette méthodologie. Néanmoins, même si vous connaissez bien ce cadre organisationnel, il est possible que vous ne maîtrisiez pas totalement les dessous de la certification Six Sigma, ni la signification de ses différents niveaux.

Six Sigma est une méthodologie visant à améliorer les processus internes aux entreprises. Celles et ceux qui entendent développer leurs compétences en Six Sigma et profiter de ses enseignements peuvent suivre des certifications. Six Sigma a adopté le principe des ceintures de couleur (comme en karaté) pour distinguer les différents niveaux de qualification.

En vous intéressant aux différents niveaux, vous déterminerez plus facilement si le processus de certification Six Sigma est adapté à votre entreprise. Cet article explique la signification de chaque niveau et le lien entre le processus de certification et la méthodologie Six Sigma d’optimisation des processus. Après lecture, vous maîtriserez parfaitement Six Sigma et les différents niveaux d’expertise, qui font partie intégrante du processus de certification.

Cet article aborde les points suivants :

Qu’est-ce que Six Sigma ?

Six Sigma est une méthodologie d’optimisation des processus. Cette démarche d’amélioration de la qualité procure aux équipes des concepts et des stratégies pour affiner les processus métier, limiter les erreurs et booster la productivité.

La méthode Six Sigma a été mise au point dans les années 1980 par Motorola. Bien qu’initialement conçue pour l’industrie, elle est adoptée dans de nombreux secteurs d’activité. Des administrations, des entreprises du secteur de la santé et de nombreux autres types d’établissements utilisent à présent Six Sigma pour optimiser leurs processus.

Cette méthodologie tire son nom de la lettre grecque sigma, qui désigne l’écart type. « Six sigma » correspond donc à six fois l’écart-type par rapport au seuil le plus proche spécifié.

Appliquée à l’industrie, elle indique que plus l’écart-type est élevé à concurrence de six sigma entre les valeurs limites du procédé (normes minimales de qualité, par exemple), plus on se rapproche du zéro défaut.

Utilisée de manière stratégique, la méthodologie Six Sigma peut vous aider à améliorer non seulement vos processus opérationnels, mais aussi vos résultats commerciaux.

Différence entre Six Sigma et Lean Six Sigma

Si ces deux approches ont trait à l’amélioration et à l’optimisation des processus, Lean Six Sigma a ceci de différent qu’elle insiste également sur une utilisation efficace des ressources dans l’optique de bannir le gaspillage. Lean Six Sigma se révèle donc particulièrement intéressante pour les industriels, surtout s’ils utilisent déjà d’autres concepts de gestion allégée.

Six Sigma, par contre, est conçue pour limiter la variabilité des processus et éviter les défauts dans les produits. Elle peut être adaptée pour répondre aux besoins des entreprises, qu’elles opèrent ou non dans le secteur industriel.

En dépit de leurs différences subtiles, ces deux méthodologies peuvent aider votre entreprise à instaurer une culture de résolution des problèmes. Au bout du compte, cette culture permet de réduire les erreurs en milieu professionnel et de proposer une meilleure expérience client.

Certification Six Sigma

Six Sigma s’appuie sur un système de gradation par ceintures analogue à celui utilisé dans le karaté et les autres arts martiaux. Le référentiel de certification Six Sigma est graduel. En d’autres termes, il est impossible de vous inscrire à une formation validant un grade d’expertise supérieur si vous n’avez pas obtenu la ceinture correspondant au niveau qui le précède. Chaque atelier de formation doit être considéré comme un préalable à la validation du niveau supérieur.

Pour obtenir une nouvelle ceinture Six Sigma, vous devez démontrer sur vous avez acquis les compétences correspondant à ce grade. Ce système de hiérarchisation des ceintures préserve l’intégrité du référentiel Six Sigma tout en aidant les entreprises à mettre en œuvre la méthodologie de manière plus efficace.

Les niveaux Six Sigma sont les suivants :

A graphic that shows the six sigma belt levels and their corresponding colors.

Les certifications Six Sigma hiérarchisent le savoir et décernent les ceintures ci-après :

  1. White belt (ceinture blanche)
  2. Yellow belt (ceinture jaune)
  3. Green belt (ceinture verte)
  4. Black belt (ceinture noire)
  5. Master black belt (maître ceinture noire)

Naturellement, celles et ceux qui débutent se voient conférer le grade de ceinture blanche ou jaune. À l’autre extrémité du spectre, les maîtres ceinture noire ont démontré leur maîtrise de chacun des volets du référentiel de compétences Six Sigma. S’agissant des spécialistes qui détiennent le niveau de certification intermédiaire (ceinture verte), le pilotage de projets de petite à moyenne envergure est à leur portée, mais la gestion de grands projets est exclue.

Examinons en détail les grades de ceinture correspondant à chaque certification Six Sigma et les compétences associées.

Six Sigma White Belt

La ceinture blanche (White Belt) correspond au premier échelon de la certification Six Sigma. Bien que la plupart des gens commencent par ce palier, sachez que si vous avez de l’expérience en matière de « Lean management », autrement dit en gestion allégée, vous pouvez d’emblée débuter par la ceinture jaune Six Sigma (Yellow Belt).

Néanmoins, même si votre profil vous dispense de faire valider le grade « White Belt », cette décision n’est pas forcément la meilleure à prendre. En abordant cette méthodologie avec l’état d’esprit d’un ou d’une novice, vous vous donnez les moyens d’acquérir de nouvelles compétences et de jeter les bases d’une mise en œuvre Six Sigma réussie.

La finalité d’une ceinture blanche est simple : les novices doivent justifier de la maîtrise des principes élémentaires sous-tendant la démarche Six Sigma. Il leur est tout aussi simple de se familiariser avec la méthodologie Six Sigma . En tant que gestionnaire de projet, vous devrez les initier globalement au vocabulaire et aux stratégies Six Sigma.

Sitôt investies de leurs fonctions Six Sigma, les ceintures blanches peuvent prendre part aux tâches routinières de résolution des problèmes. Elles s’emploient généralement à limiter le gaspillage, à résoudre les problèmes et à prêter leur concours aux équipes locales, qu’elles fassent ou non partie d’une équipe de projet Six Sigma.

Six Sigma Yellow Belt

Les professionnelles et les professionnels qui ont atteint le grade « Yellow Belt » possèdent des notions de la méthodologie Six Sigma et de ses processus. De ce fait, ces personnes peuvent assumer un plus large éventail de responsabilités dans les projets d’amélioration des processus. En rejoignant les équipes de projet, elles peuvent contribuer à résoudre les problèmes en se focalisant sur la valeur ajoutée.

Les ceintures jaunes maîtrisent les principes directeurs des processus de collecte d’informations. Ce sont parfois également des spécialistes métier qui constituent de précieux renforts au sein d’une équipe. Bien que non habilitées à diriger une équipe, les ceintures jaunes épaulent les ceintures vertes ou noires en jouant un rôle moteur dans les projets.

Décrocher le grade « Yellow Belt » exige un important investissement en temps. Pour valider la totalité des formations correspondantes, il faut tabler sur une vingtaine d’heures, selon le niveau de qualification de la personne.

Ces ateliers enseignent à celles et ceux qui les suivent de nouvelles compétences Six Sigma fort utiles et consolident leurs connaissances sur certains concepts auxquels ces personnes ont été initiées durant leur formation au grade de ceinture blanche. À l’issue de ces ateliers, elles doivent réussir un examen pour obtenir officiellement leur nouveau titre.

Six Sigma Green Belt

Les ceintures vertes font en quelque sorte le lien entre les ceintures noires chargées du pilotage des projets et les membres de l’équipe ayant obtenu un grade inférieur. Elles peuvent prendre la tête de petits projets au périmètre restreint, mais doivent céder la place aux ceintures noires pour les initiatives de plus grande envergure.

Sur le parcours emprunté pour maîtriser Six Sigma, vous rencontrerez deux concepts essentiels qui accompagneront votre passage au grade « Green Belt ».

Le premier a pour nom DMAIC (Define/Définir, Measure/Mesurer, Analyze/Analyser, Improve/Améliorer, Control/Contrôler). Cette méthodologie d’amélioration peut être utilisée pour optimiser les workflows ou processus en place. Même si ses étapes sont censées être réalisées dans l’ordre séquentiel de l’acronyme, vous pouvez les revisiter ou en reprendre certaines au besoin.

Le second concept se nomme DMADV (Define/Définir, Measure/Mesurer, Analyze/Analyser, Design/Créer et Verify/Vérifier). Comme le laissent supposer les étapes reprises dans son acronyme, cette méthodologie sert à mettre au point de nouveaux processus, et non à évaluer ceux en place.

Étant donné la somme de connaissances en jeu à ce niveau de certification, l’obtention d’une ceinture verte exige une formation Six Sigma complète. Sa durée exacte varie en fonction des conditions spécifiées par l’organisme de formation, mais elle comprend généralement au moins 20 heures de cours.

Comme pour le grade « Yellow Belt », un examen final très complet sanctionne les connaissances acquises par la candidate ou le candidat lors de sa formation. La réussite à cet examen permet de piloter ses propres projets et de gérer de petites équipes Six Sigma.

Six Sigma est une méthodologie d’optimisation des processus. Cette démarche d’amélioration de la qualité procure aux équipes des concepts et des stratégies pour affiner les processus métier, limiter les erreurs et booster la productivité.

Six Sigma Black Belt

Les ceintures noires Six Sigma font montre d’une véritable expertise. Elles sont non seulement capables de diriger des équipes de projet, mais aussi de former les ceintures vertes, jaunes et blanches. La gestion des projets représente une activité à temps plein pour ces spécialistes, qui sont en quelque sorte la clé de voûte d’un programme Six Sigma.

Pour décrocher le grade « Black Belt », il vous faudra acquérir diverses compétences et justifier d’une connaissance approfondie de l’amélioration des processus et de l’analyse statistique. Vous devrez, en outre, témoigner d’un sens développé des relations humaines et d’excellentes qualités d’encadrement pour former efficacement les grades inférieurs.

Titulaire d’une ceinture noire, vous serez responsable du déploiement des principes Lean et de la dynamique d’amélioration à l’échelle de l’entreprise. Vous dirigerez des équipes « Green Belt » et déléguerez des responsabilités ou des projets aux spécialistes du réseau Six Sigma que vous jugez les plus aptes.

Ici encore, la durée précise de votre formation dépendra du programme spécifiquement suivi. Attendez-vous néanmoins à plusieurs semaines de formation.

Si la durée moyenne de la plupart des programmes s’établit à quatre semaines environ, quelques-uns sont nettement plus intenses puisqu’ils peuvent atteindre 16 semaines. Le programme de certification donnant lieu au grade « Black Belt » prévoit au moins un examen.

Six Sigma Master Black Belt

Le grade « Master Black Belt » est le niveau de certification Six Sigma le plus élevé. Acquérir ce titre permet d’enseigner les principes Six Sigma à toutes les personnes ayant obtenu d’autres grades. Par ailleurs, les maîtres ceinture noire choisissent les projets sur lesquels travailler et échanger avec les membres de la direction.

La plupart des entreprises ne compteront qu’un ou deux maîtres ceinture noire, à moins d’être extrêmement grandes ou décentralisées, auquel cas chaque région ou pôle aura probablement besoin de son propre Master Black Belt.

L’une des fonctions les plus importantes d’un maître ceinture noire consiste à faire office de mentor auprès des personnes titulaires d’un grade inférieur. D’excellentes capacités d’encadrement sont indispensables pour développer les aptitudes des autres membres de l’équipe et les aider à franchir tous les paliers de la certification Six Sigma.

Une fois ce grade en poche, la ou le gestionnaire de projet que vous êtes évoluera vers un rôle plus consultatif. Vous résoudrez les problèmes organisationnels importants, prodiguerez des conseils pour résoudre les problématiques métier urgentes, et aiderez votre entreprise à atteindre ses objectifs prioritaires en matière d’amélioration des processus.

Pour devenir maître ceinture noire, vous devez aller au terme d’une formation intense, comprenant notamment un programme de perfectionnement des titulaires du grade « Black Belt » durant plusieurs semaines. Il vous faudra également justifier d’une solide expérience en mentorat et en valorisation des compétences. En règle générale, ce sont les parties prenantes d’une entreprise ou sa direction qui détermineront si vous réunissez les critères d’obtention de ce grade.

Bien qu’initialement conçue pour l’industrie, la méthodologie Six Sigma est adoptée dans de nombreux secteurs d’activité (administration, santé, technologie, etc.).

Intérêt de Six Sigma

Six Sigma revêt une importance capitale en termes d’épanouissement personnel. Bénéfique pour votre évolution professionnelle, cette démarche peut aussi apporter une réelle valeur ajoutée à votre entreprise.

Les personnes désireuses de développer leurs compétences en amélioration des processus doivent envisager une certification Six Sigma.

Que votre entreprise ait ou non adopté Six Sigma, les connaissances acquises lors des formations seront utiles à celles et ceux qui occupent des postes opérationnels et d’encadrement. Les principes Six Sigma se prêtent à la quasi-totalité des problématiques métier, ce qui témoigne de leur universalité et de leur souplesse.

Si votre entreprise utilise la méthodologie Six Sigma, l’obtention d’une certification étoffera votre curriculum vitae et validera les acquis de votre expérience professionnelle. De plus, elle peut présenter un intérêt pour celles et ceux qui souhaitent postuler auprès d’une entreprise attachant de l’importance à la certification Six Sigma.

Que vous préfériez évoluer au sein de votre entreprise ou saisir des opportunités extérieures, les certifications Six Sigma peuvent vous aider à atteindre vos objectifs.

En promettant d’améliorer divers processus, d’accroître la productivité et d’éliminer les sources de gaspillage, la méthodologie Six Sigma est particulièrement appréciable pour les entreprises. Toutefois, l’optimisation de ses avantages organisationnels exige l’adhésion de l’ensemble des membres de l’entreprise, du sommet à la base.

Si vous parvenez à faire l’unanimité au sein de votre équipe concernant Six Sigma, cet investissement sera très probablement rentable. Dès lors que les décisionnaires témoignent de leur engagement en faveur de cette méthodologie, les résultats peuvent être significatifs.

Lancez-vous dans une démarche de certification Six Sigma.

Les niveaux de certification Six Sigma créent une hiérarchisation des compétences facilitant et accélérant la mise en œuvre de pratiques Six Sigma.

Le suivi d’une certification Six Sigma peut être une source d’enrichissement, tant personnel que professionnel. Vous vous familiariserez avec des concepts utiles, comme DMADV et DMAIC, grâce auxquels vous favoriserez l’amélioration des processus et optimiserez les principaux workflows.

En franchissant un à un les différents niveaux et en décrochant les ceintures correspondantes, vous perfectionnerez progressivement vos compétences en optimisation des processus. À terme, l’obtention du grade « Master Black Belt » fera de vous une ressource indispensable à votre entreprise et à votre équipe.

S’il vous tarde de vous épanouir personnellement et professionnellement en démarrant votre parcours Six Sigma, rapprochez-vous de votre employeur afin de savoir s’il participera aux frais de formation. N’hésitez pas non plus à solliciter les conseils de celles et ceux qui, dans votre entreprise, ont obtenu la certification Six Sigma et à profiter de ce mentorat.

L’acquisition d’une certification Six Sigma n’est qu’un début. Si vous voulez réellement adhérer à cette méthodologie éprouvée, votre entreprise aura besoin une application de gestion des processus performante.

Six Sigma et Adobe Workfront, un duo de choc

Six Sigma aide les personnes physiques et morales à optimiser leurs processus. Adobe Workfront est une solution de gestion de projet qui s’allie de façon intuitive à Six Sigma pour donner vie à ces principes.

Suivez cette visite guidée ou regardez la vidéo de présentation d’Adobe Workfront pour découvrir tous les avantages que votre entreprise peut tirer de cette plateforme dynamique.